Sunday, December 11, 2011

L'Ascendant déclencheur


À surveiller de près : les déplacements de l’Ascendant du jour

J’ai fait cette remarque à plusieurs reprises : les mouvements de l’Ascendant du jour autour du thème natal, sont déclencheurs d’événements parfois majeurs, susceptibles de bouleverser le cours de la vie, ou même, d’y mettre un terme. C’est en observant le thème de Goldie et le thème du moment de l’accident, que j’ai de nouveau constaté cela ce matin. Je vous en fait part, car si vous faites de l’astrologie, cette approche vous permettra peut-être d’éviter des incidents de parcours ou de profiter d’opportunités mémorables…

L’Ascendant fait le tout du zodiaque en 24 heures, c’est la journée cosmique vue de la Terre. Pendant cette révolution, il passe sur tous les éléments du thème natal. Dans les Révolutions Solaires la progression de l’Ascendant autour du zodiaque a un rôle différent, elle sert pour dater les événements sur toute l’année.

Sachant que certains transits planétaires majeurs affectent un thème de façon plus ou moins flagrante au cours d’une période donnée, en utilisant l’Ascendant on parvient à prévoir avec une plus grande précision les moments propices ou plutôt défavorables pour agir ou ne pas agir afin de tirer le meilleur parti des influences cosmiques et de leurs répercussions dans notre vie.

On peut utiliser la Révolution Solaire pour déterminer l’ambiance ou le potentiel d’une période donnée. Plus l’heure de naissance est précise, plus les périodes de l’année, chacune représentée par un astre différent, se dérouleront au dates, toujours calculées sur la base de l’heure de naissance.

Dans le cas de Goldie, après quelques recoupement, j’ai pensé qu’elle devait être née aux alentours de 3h le 27 juillet 2011. Cela lui donnait un Ascendant Gémeaux, conjoint à la Lune, Mars et le Nœud Sud en Maison XII, symbolique de l’épreuve karmique (Nœud Sud) par l’accident (Mars) pendant la petite enfance (Lune) touchant la tête (Ascendant)… Son thème natal était donc sa première Révolution Solaire. Ainsi, à partir de l’Ascendant, il est facile de déterminer le commencement de chaque période de l’année et l’influence des planètes concernées.

Pour Goldie, le 29 novembre, dernier jour de sa vie, correspondait exactement au premier jour de la période représentée par Pluton. Dieu de la mort, cet astre représentait donc un danger majeur pour cette petite bête, insouciante et innocente au point d’aller jouer sur la route, ou trop au bord pour sa sécurité. L’accident a eu lieu juste avant 12H15, au moment précis où l’Ascendant du jour passait à 5°40’ Capricorne, très précisément sur la position de Pluton dans le thème natal de Goldie. Cette constatation m’a laissé rêveur… d’autant plus que j’ai souvent remarqué des concordances troublantes entre la position de l’Ascendant du jour autour d’un thème astral et l’événement qu’elle semblait déclencher. Par exemple, mon père est mort le 15 juillet 1995 d’une rupture d’anévrisme foudroyante à 19h15, moment précis où l’Ascendant du jour passait sur celui de ma mère, à 16° Sagittaire, et sur la pointe de la Maison IV natale de mon père…

Tous les jours donc, il devient possible de déterminer des déclenchements d’énergie pouvant donner naissance à des événements marquants. Que ce soit pour un rendez-vous important, pour acheter votre billet de loterie, pour éviter un accident ou un conflit, ou pour vous engager dans un grand projet, vérifiez la position de l’Ascendant du jour, en attendant qu’il passe « au bon endroit » pour prendre vos dispositions, quelles qu’elles soient.

Il est 7h59 et je viens de constater que l’Ascendant de la journée se trouve exactement conjoint à Mercure, au huitième degré du Sagittaire. Mercure est au carré de Mars aujourd’hui. Ceux qui ont des éléments majeurs de leur thème proches des positions de ces deux astres devront faire preuve de vigilance pour éviter des incidents fâcheux. Carré Mercure/Mars = risques d’accidents et/ou de conflits divers)…

Quelques trente minutes plus tard, vers 8h30, l’Ascendant du jour passera sur la position du Soleil conjoint au Nœud Nord, à 15° Sagittaire, encore au carré de Mars. Environ deux heures plus tard, l’Ascendant passera sur Pluton, puis sur Vénus, cette fois au trigone de Mars, mais également de la Lune et Jupiter en Taureau. C’est le moment que j’ai choisi pour enregistrer la première vidéo de prévisions 2012, qui concernera le signe des Poissons. Pourquoi Poissons ? Parce qu’une « fan » de mes vidéos sur Youtube, m’a écrit pour me demander pourquoi je commençais toujours par le Bélier (premier signe du zodiaque) et pas par le dernier J Du coup, j’ai décidé de changer mes habitudes.

En conclusion, en associant l’effet des transits du jour (ceux de la Lune sont très importants aussi !) et le mouvement de l’Ascendant autour du zodiaque, il est possible de prévoir des opportunités ou des incidents, afin de profiter des premières et de se préserver des seconds. Et le tour est joué ! Pas si simple, malgré tout, car d’autres facteurs interviennent souvent pour contredire les règles que l’on pense pouvoir imposer pour prévoir l’avenir sans risque d’erreur. Les astrologues ont encore beaucoup de travail de recherche et d’expérimentation à faire avant d’y parvenir. Cela dit, leurs outils coûtent moins cher à la communauté que ceux dont se servent les services météorologiques qui se trompent bien souvent aussi dans leurs prévisions… Comme le climat de la planète, la vie est pleine d’imprévus, de revers et d’ironie malgré l’énergie mise à son service pour en déceler toutes les finesses…


Sunday, December 4, 2011

GOLDIE ON MY MIND



Réveillé à 4h15 ce matin, je ne réussis pas à me rendormir, because I had Goldie on my mind… Vous allez trouver ça bête, mais depuis le 29 novembre, je n’arrive pas à me défaire du souvenir de cette petite chose qui partagea si brièvement sa vie avec la nôtre dans cette campagne si paisible qu’aucune menace majeure ne semblait peser sur sa tête. Née aux alentours du 27 juillet 2011, elle n’eut que trois mois de bonheur intégral auprès de nous, à Lorcy…

C’est en effet le 25 août, au cours d’une promenade dans les environs du village, que notre fils, Simon, se vit offrir cette petite chatte. Son propriétaire ne pouvait la garder, car, selon ses dires, sa mère la rejetait de la portée. Comment refuser un tel cadeau, sachant qu’il sauvait la vie de cette petite boule de poils roux, qui ne demandait qu’à profiter du beau temps et des joies de la vie des chats quand ils sont aimés ?

Et nous l’avons tant aimée ! Lorsque Simon a « fait les présentations », j’ai mis Goldie dans ma poche de chemisette. C’est vous dire la taille de cette petite bête ! Nos regards se sont croisés et ce fut « le coup de foudre ». Qui ne craquerait pas d’ailleurs devant une telle frimousse à la fois confiante et interrogative ? Douée d’une intelligence surprenante, Goldie s’est très rapidement imposée dans la maison, comme membre de la famille à part entière…

Vous connaissez la curiosité du chat. En anglais on dit : « curiosity kills the cat ». Son intelligence l’incite à s’enquérir de tout ce qu’il se passe autour de lui. Son attention toujours aux aguets le rend progressivement habile et sage, s’il a la chance de vivre assez vieux pour en arriver là. Goldie n’eut pas cette chance, hélas…

Je ne suis pas certain de son jour de naissance, mais j’ai monté un thème pour le 27 juillet, une date qui me semble très proche de la réalité et qui propose un thème explicatif à différents niveaux. L’élément le plus frappant dans cette carte du ciel, est la conjonction entre la Lune, Mars et le Nœud Sud à 22° Gémeaux, exactement conjointe au Soleil dans mon thème. Elle explique la connexion étonnante que j’avais avec Goldie, qui semblait me comprendre à demi mot et m’apprécier au-delà des limites communément admises entre un être humain et un animal. Je sais qu’on manque d’objectivité en matière d’affectif. Le cœur a ses raisons, etc. Avec mon épouse, cette conjonction en forme une avec Mercure et Mars, également en Gémeaux dans son thème. De plus, nous avons tous les deux Vénus en Taureau, signe dans lequel Goldie avait Jupiter… Notez que la conjonction Lune, Mars, Nœud Sud est révélatrice d’un chemin de vie marqué par un énorme risque d’épreuve (Nœud Sud) soudaine et violente (Mars) pendant la petite enfance (Lune)…

Vers midi, le 29 novembre, sur le chemin devant notre maison, où la vitesse est limitée à 30 km/h, une voiture débouche en trombe, son conducteur ne se souciant absolument pas du danger qu’il génère ainsi. Apeurée comme elle l’était depuis toujours par le bruit des moteurs, Goldie sortit du fourré qu’elle était occupée à explorer pour découvrir son territoire, et tenta de traverser le chemin pour rentrer chez nous aussi vite que possible. Trop ou pas assez vite, mais juste ce qu’il fallait pour que la roue avant gauche du bolide lui écrase la tête, ne laissant au petit animal aucune chance de survie. Elle aurait pu lui passer sur la queue ! Mais non, ce fut sur la tête…

Ce jour-là j’étais parti chercher ma mère à l’hôpital pour la ramener chez elle. Nous étions arrivés à bon port, quand j’appris la mort de Goldie au téléphone, par mon épouse en pleurs, essayant de m’expliquer les faits entre des sanglots qui ne manquèrent pas de me troubler autant que la mauvaise nouvelle… De retour à la maison deux heures plus tard, la nuit était tombée et Goldie reposait sur mon établi dans le garage, défigurée, mais paisible, comme on peut l’être quand la force de vie s’est en allée dans l’au-delà… Je la pris doucement dans mes bras (elle aimait tant que je le fasse quand elle avait besoin d’être rassurée ou cajolée) et je la mis dans un trou que j’avais au préalable fait, près de la maison et des bosquets dans lesquels elle jouait encore la veille, sans se soucier d’un tel lendemain. Avant-hier j’ai planté près d’elle un rosier « gold » en souvenir de sa couleur et de son nom.

Je pense maintenant à ceux qui ont le malheur de perdre un enfant ou un être cher. La douleur est incomparable et ô combien plus terrible et plus lourde à porter. Goldie fut une parenthèse de trois mois, un grain de sable dans ce désert d’éternité que la mort d’un proche produit dans le cœur de ceux qui restent. Ce qu’il y a de beau dans les souvenirs, c’est qu’ils survivent pour toujours, graver dans nos mémoires, bien au chaud dans nos cœurs. Le passé dure plus longtemps que l’avenir, dont on ne sait jamais vraiment quand il va s’arrêter…

Adieu Goldie. C’est sûr, nous ne t’oublierons jamais.

Le prochain article sera plus gai, je vous le promets ! J

Thursday, December 1, 2011

2012 approche à grands pas !


DÉJÀ LA FIN DE L’ANNÉE…

Les jours et les semaines défilent à une allure folle. Dans moins d’un mois, Noël sera déjà passé et nous nous apprêterons à fêter l’arrivée de la nouvelle année. 2012… Année cruciale pour le monde, à n’en pas douter. Les mayas avaient peut-être raison, la fin du monde pourrait être toute proche. La fin « d’un monde » c’est sûr, car il ne pourra plus continuer ainsi pendant très longtemps. La crise économique bat son plein et un conflit global semble de moins en moins impossible. Imaginons qu’un leader extrémiste se procure l’arme nucléaire et la tourne contre l’occident. Imaginons qu’une autre perturbation majeure, comme celle de mars 2011 au japon, survienne en Europe et détruise l’une ou l’autre de nos centrales électrique chargées d’Uranium ! Il en découlerait rapidement une catastrophe à l’échelle planétaire…

C’est sur ce genre de projection absolue qu’il faut pourtant focaliser, pour l’éviter ou pour s’en préserver. La mort n’est pas une fin en soi, certes, mais renaître (réincarner) sur une planète dévastée par le nucléaire ne promettrait rien de bon pour les nouveau-nés de l’après 2012.

Pour le moment cependant, il n’est pas encore question de cela. Le quotidien suffit à bien nous occuper. Les médias colportent les mauvaises nouvelles, comme si les bonnes n’intéressaient personne. Les médias cultivent le négatif, comme s’il était la meilleure denrée pour survivre dans le métier et s’enrichir. Matériellement, c’est sûrement vrai, mais moralement, c’est autre chose... Pour garder le moral des troupes au meilleur niveau, je ne pense pas que l’armée, en temps de guerre, s’étale beaucoup sur les pertes humaines et sur les batailles perdues. C’est pourtant ce que font les médias, favorisant ainsi une baisse constante progressive de la confiance en l’avenir et de la volonté d’agir pour « sauver le monde », de plus en plus cantonnée à l’environnement immédiat, aux proches et, surtout, au « soi »…

Je travaille beaucoup en consultation. C’est un signe. L’incertitude du lendemain, favorisée par les événements dramatiques et les difficultés mondiales largement mis en avant sur tout support disponible, incite le commun des mortels, comme les plus « grands » de ce monde, à se tourner vers l’irrationnel, puisqu’aucune réponse tangible aux questions les plus importantes ne semble possible par les voies traditionnelles. Mon devoir alors, est de mettre en avant le libre-arbitre, de le sortir du tiroir ou du placard, dans lequel on l’avait caché pour éviter les décisions malheureuses et les responsabilités personnelles…

L’harmonie et le bien-être ne s’imposeront ici bas que lorsque nous serons tous déterminés à les accueillir sans arrière pensée et surtout, pas seulement pour soi et ses proches, mais pour TOUS. L’égoïsme issu de l’individualisme façonné par notre type de société basé sur la réussite personnelle, sur le « paraître » et les possessions matérielles, doit être remplacé par une forme de solidarité morale, qui ne doit pas s’arrêter ou se limiter aux tragédies mises en images (et parfois en scène) par les médias. Leur intérêt mercantile ne peut avoir sa place dans une société en quête d’amour universel et non de satisfactions personnelles éphémères dérisoires…

Cette société là n’est pas encore née, même si l’on remarque à quel point certains sont décidés et déterminés à faire bouger les institutions pour changer le monde au sujet des répartitions de richesses et de leur utilisation pour améliorer la vie du plus grand nombre et non d’un noyau avide de milliardaires dédaigneux. Les rassemblements autour des principales places boursières n’ont donné lieu à aucune couverture médiatique de valeur. Pourquoi ? D’abord peut-être, parce qu’il n’y eut aucun heurt majeur, aucune casse et aucun drame susceptible de faire de l’audimat ; et ensuite parce que la démarche sociale et morale des manifestants va complètement à l’encontre des clichés que doivent utiliser les médias pour satisfaire leur public ou leurs actionnaires… Pour tous ces gens, idéalistes déterminés, en quête d’un monde meilleur, la partie semble malheureusement loin d’être gagnée. Parce qu’ils ont probablement raison, comme ceux qui luttent contre la propagation du nucléaire, on fera tout, au plus haut niveau, pour les empêcher de s’imposer.

Alors donc, si la Terre est bien un purgatoire ou l’antichambre de l’enfer, il n’y a, de toute évidence, aucune raison cosmique ou divine pour que l’harmonie et le bien-être y prévalent ailleurs que dans l’esprit de ces rêveurs décalés de sa réalité…

Une chose est sûre ; 2012 sera une année charnière. Les configurations astrales le confirment. L’entrée de Neptune en Poissons, début février, marque le début d’une ère nouvelle. La domination de l’esprit sur la matière pourrait faire de plus en plus parler d’elle. La portée spirituelle de l’existence terrestre deviendra l’un des moteurs de la politique mondiale de demain. Ce transit durera environ quatorze ans. Il survient juste à temps pour sauver le monde, par un sextile sur Pluton et un trigone sur Saturne à partir d’octobre. L’avenir de notre société est en mutation. Uranus se chargera de changer les mentalités en produisant des événements cataclysmiques jamais égalés de mémoire d’être humain. Saturne se chargera de « remettre nos pendules à l’heure » en mettant l’accent sur le facteur temps : « faites de moi un allié et tout vous réussirez ! ».

Dans quelques jours je commencerai la réalisation des vidéos de prévisions 2012 signe par signe. Mais je ne les ferai pas dans l’ordre chronologique ; je tirerai le signe au sort avant chaque cession. Cela permettra aux Poissons, pour une fois peut-être, d’être « servis » dans les premiers… Et puis cela m’amusera de procéder ainsi au lieu de rester cloisonné dans la chronologie du zodiaque.

Je vous donne donc rendez-vous dans quelques jours pour la première vidéo.

En attendant, je vous souhaite de très agréables fêtes de fin d’année et, n’hésitez pas à me contacter en passant par le site internet http://www.ablas-astrology.com si vous souhaitez commander des prévisions personnalisées sur CD ou DVD pour toute l'année 2012 et même au-delà si vous le jugez utile ou nécessaire.